Impression 3D

D’une révolution nous passons aux évolutions, l’imprimante 3D est en passe de transformer notre quotidien en se démocratisant avec des modèles de plus en plus performants et simples d’usage.

L’impression 3D est une formidable aventure que nous vous proposons de partager au travers de ce forum.
Forum spécialisé BQ Witbox, Hephestos , Witbox 2, Hephestos 2, Witbox Go!

Faire imprimer ou avoir sa propre imprimante 3D ?

Quelques réponses à ceux qui veulent débuter sans connaissances particulières.

Retour vers Vous débutez, c'est par ici

par Jacques » Sam Jan 16, 2016 12:03 pm

De nombreux sujets existent et divisent sur cette question.

Pragmatiquement, acheter une imprimante pour réaliser quelques impressions dans l'année n'est pas une solution économique. Sur le 3D Hubs les prestations d'impression 3D se font à partir de 5€, à ce prix il est difficile de rentabiliser son imprimante.
Si l'on écoute les acteurs spécialisés il est donc bien plus rentable d'utiliser ces services que de le faire soi-même.

Pourtant, entre la théorie et la pratique il y a une différence notable entre les deux modèles.
Premium inscrit sur le 3D Hubs imprime de nombreux objets pour ses clients, nous avons donc une expérience pratique du sujet.

Le service d'impression
Un dessin sur trois qui nous est soumis n'est pas imprimable de par sa propre conception.
Deux dessins sur trois ne sont pas optimisés pour un rendu parfait.
Un dessin sur deux est simpliste et n'utilise pas les atouts qu'offre l'impression 3D
Un objet sur deux mériterait une seconde impression pour parfaire le projet.
De nombreux objets ont un coût d'impression représentant 1/4 du prix d'une imprimante neuve!
Ce service n'offre pas un résultat immédiat, comptez au minimum 3 jours entre la commande et la disponibilité de l'objet.

L'imprimante personnelle
Son coût est variable de 400 à 2000€, il représente un investissement conséquent.
Son utilisation demande un peu d'expérience pour les pièces complexes.
Si l'imprimante personnelle est identique à celles utilisées sur le 3D Hubs, le rendu final des premiers projets risque d'être plus hasardeux.
Le résultat est immédiat (au temps d'impression près)

Ca c'est le constat du terrain, pas celui d'un journaliste venant faire un papier sur le service d'impression 3D.
C'est aussi une vision étroite sur un projet spécifique.

Dans la réalité, l'impression 3D devrait représenter bien plus que le premier projet qui vous animera.
Pour l'expliquer il faut commencer par notre culture. En effet, notre première motivation est souvent liée au maquettage d'un projet scolaire ou d'une pièce spécifique dont l'idée de réalisation serait difficilement possible de manière conventionnelle.
L'impression 3D offre alors la solution pour un coût relativement modeste.
Le problème culturel reste alors bien présent, vous passez par un prestataire qui réalisera votre pièce qui coutera bien plus cher qu'une même pièce manufacturée.
Ce schéma traditionnel, c'est celui que l'on connaît bien, je ne peux pas le faire, je n'ai pas les compétences, je passe par un pro.
Notre projet réalisé avec plus ou moins de déboires, la vie reprend son cours normal avec simplement une nouvelle expérience. Il n'en reste pas moins qu'intellectuellement cette expérience risque de conforter notre conscience collective, ce qui n'est pas manufacturé n'existe pour ainsi dire pas.

Posséder sa propre imprimante 3D offre une version radicalement différente de notre rapport à l'objet pour des raisons simples.
Mis à part son coût d'acquisition initial, le prix de la matière première étant très faible, son usage devient alternativement, une machine de prototypage, une fabrique de décorations, un outil de bricolage, un jeu pour fabriquer se propres jouets, la machine qui remplace le magasin de bricolage, un métier de concepteur...

En effet, notre culture est tenace et la différence entre une expérience et un nouveau rapport à l'objet passe pas la possibilité d'imprimer à volonté, de modifier, d'optimiser, de customiser, et même de produire en quantité...

Un enjeu bien plus important qu'il n'y parait
Au delà des perspectives immédiates qu'offre l'impression 3D, posséder une imprimante c'est changer son rapport à l'objet. On développe sa créativité et son imagination, tout devient enfin possible.
Ce changement de notre rapport à l'objet n'est pas si évident qu'on pourrait le croire, il faut du temps pour changer nos habitudes. L'expérience du dessin 3D, l'optimisation, la customisation n'est pas dans notre culture, pourtant il faudra bien faire avec car c'est notre futur.
Si l'imprimante 3D en elle-même n'est qu'un outil qui va évoluer et se banalisera rapidement, c'est notre avenir et celui de nos enfants qui est entre nos mains.
Si l'on regarde un peu plus loin, il est évident que cette technologie qui va de la micro-conception à la fabrication de maisons entières offrira des emplois en masse pour ceux qui auront cette culture.
Bien plus que ces nouveaux métiers, c'est notre industrie qui va se relocaliser afin de limiter les coûts de transport, la rapidité de production, la limitation des stocks, la standardisation de l'outil de production.

Alors si dans dix ou quinze ans nous donnerons spontanément à des professionnels la fabrication de nos objets, aujourd'hui l'enjeu est bien plus que le résultat concret, c'est notre façon de penser qui doit changer. Cette évolution qui sera demain "génétique", passe par un apprentissage culturel et visionnaire de notre futur.

Prendre cette avance, c'est s'assurer d'une certaine manière un avenir ou la conception prend un nouveau sens. A tous niveaux, pratique ou théorique, cette formation longue est à considérer comme fondamentale dans notre développement, bien plus que par ce que ca représente concrètement aujourd'hui.

Alors, rentable ou pas, cette question perd son sens pour devenir... celle du bon sens.
Vous cherchez une imprimante, du filament, une pièce détachée, visitez notre boutique, https://boutique.premium-computer.fr/
Des idées d'améliorations https://www.thingiverse.com/Premium/designs
Premium, la qualité, le service en plus.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Site Admin
 
Message(s) : 3687
Inscrit le : Jeu Oct 23, 2014 3:02 pm
Localisation : Gonesse (95)
Imprimante 3D: Witbox et Hephestos

par Axel » Sam Jan 16, 2016 6:47 pm

Pour un petit billet du samedi matin, c'est du" lourd", comme on dit ! :shock:
Votre analyse est pertinente et je suis d'accord avec vous sur la plupart des points, bien que je la trouve trop optimiste.

Je doute par exemple qu'"un nouveau rapport aux objets" que vous citez comme évolution inéluctable pour les générations futures, soit une évidence ou même une possibilité pour une majorité de gens qui n'auront pas la capacité de réflexion, le sens de la créativité, qui n'auront pas l'envie ou la motivation ou le temps, pour se remettre en question, pour repenser leur quotidien, renouveler ou adapter les objets usuels qui les entoure et à les imaginer autrement.

Mais effectivement, c'est bien une révolution industrielle qui se dessine et qui progresse à toute allure : voir par exemple le site d'information 3d.org (http://www.3ders.org/) qui distille jour après jour les nouveautés en la matière : ahurissant ! Et le mot est faible !

Il est aussi évident que ceux qui ne pourront pas s'accrocher à ce train lancé à grande vitesse, celui de l'innovation technologique permanente, seront les perdants et oubliés de demain.
Hélas, ils sont déjà nombreux aujourd'hui qui perdent pieds dans notre société chaque jour plus complexe à appréhender et à supporter. Quant sera t-il demain ? J'en ai un peu peur !

C'est une lourde responsabilité pour nous, adultes, d'éduquer les plus jeunes en ce sens et de leur inoculer ce virus, celui de de la remise en question permanente et du goût pour l'innovation, et à aiguiser leur capacités d'adaptation.

Par ailleurs, vous n'abordez pas le problème important de la propriété intellectuelle : à dessein pour ne pas gâcher le tableau ?
C'est malheureusement le défi tout aussi important qui attend tous les acteurs de ce secteur de légiférer en la matière. Sans balises claires, ce sera l'anarchie et la loi du plus fort.
Axel
Vénérable membre
 
Message(s) : 393
Inscrit le : Sam Oct 25, 2014 7:23 am
Imprimante 3D: WITBOX

par Jacques » Sam Jan 16, 2016 10:45 pm

Notre rapport à l'objet c'est une vision différente de celui-ci. L'objet n'était que le fruit exclusif d'une industrie lourde et standardisée.
Aujourd'hui il est possible de penser un objet, de le dessiner à notre mesure, de l'imaginer différent du standard qui nous est imposé.
Cet exercice de style est maintenant possible, n'importe qui peut s'improviser créateur.
Il y a encore quelques mois nous ne pension qu'avec des planches, des tiges et des vis, c'était alors notre limite. C'est cette notion, la création sans limite qui est nouvelle et qu'il faut s'approprier.
Pour cela encore faut-il apprendre à penser avec ces nouvelles libertés, penser en 3D dans la vie de tous les jours.

Après, le droit intellectuel est à respecter mais avec de nouvelles limites, mon dessin ne vaut que le temps que j'ai passé à le créer, pas plus. Si je le rend disponible, on pourra alors le copier, s'il ne l'est pas, il faudra le redessiner et certainement l'améliorer.
Dans ce domaine, la copie privée existe déjà, personne ne cherche à la combattre.
Cette notion d'impropriété du dessin est relativement nouvelle mais deviendra une norme dans le futur. La propriété d'un objet ne doit plus se résumer à son simple dessin, mais à sa réalisation complète. Les marques de luxe l'ont bien compris, un objet de marque n'est pas qu'un design, c'est de la belle qualité avec un soin particulier apporté à son assemblage.
Cette notion de libre partage permettra des évolutions bien plus rapides et un challenge plus efficace entre les compétiteurs qui ne pourront plus s'assoir et regarder le tiroir caisse se remplir.
Après copier un modèle n'en fait pas un original, bien entendu, la reproduction pure et dure sera toujours interdite.
Si à l'époque le cout de développement extrêmement important imposait un control légitime de la propriété, cette notion devra disparaître au profit de la libre évolution.

Il est grand temps de changer certaines choses dans ce domaine, on ne peut plus s'approprier le domaine publique, sinon on risque un jour de payer des royalties sur absolument tout.
Pour exemple, nous payons une taxe sur la copie privée en faveur des artistes sur la carte SD de nos imprimantes... Bientôt il faudra payer le peintre à chaque fois que l'on regardera un mur peint par lui !

Je crois que l'on ne peut plus résumer le droit intellectuel à un simple dessin, ce serait nier aux autres le droit d'utiliser l'existant pour évoluer.
Vous cherchez une imprimante, du filament, une pièce détachée, visitez notre boutique, https://boutique.premium-computer.fr/
Des idées d'améliorations https://www.thingiverse.com/Premium/designs
Premium, la qualité, le service en plus.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Site Admin
 
Message(s) : 3687
Inscrit le : Jeu Oct 23, 2014 3:02 pm
Localisation : Gonesse (95)
Imprimante 3D: Witbox et Hephestos


Retour vers Vous débutez, c'est par ici