Impression 3D

D’une révolution nous passons aux évolutions, l’imprimante 3D est en passe de transformer notre quotidien en se démocratisant avec des modèles de plus en plus performants et simples d’usage.

L’impression 3D est une formidable aventure que nous vous proposons de partager au travers de ce forum.
Forum spécialisé BQ Witbox, Hephestos , Witbox 2, Hephestos 2, Witbox Go!

Un petit point après 3 ans

Cette rubrique est destinée à recevoir les différentes communications autour de l'impression 3D mais plus principalement sur les imprimantes 3D BQ.

Retour vers Communication

par Jacques » Dim Oct 30, 2016 3:23 pm

L'aventure 3D pour Premium a commencée depuis 3 ans, un point s'impose.

Depuis 3 ans l'évolution des imprimantes est visible dans les faits mais pas véritablement dans le matériel en lui-même.
Certaines évolutions ont été implémentées, d'autres ont par contre été abandonnées.

Matériaux imprimables
La qualité de fabrication est le point le plus important. Terminé les bulles, les bosses et autres désagréments, les fils sont plus constants et de bien meilleure facture.
Si au début une longue impression était risquée, à ce jour le risque fil étant écarté, une impression longue n'est plus un risque.
L'ABS a été pratiquement abandonné au profit du PLA plus simple à mettre en œuvre contribuant a apporter encore plus de fiabilité.
L'offre PLA est devenu pléthorique dans sa gamme de couleur, de transparence et d'aspect (bois, platre, métal, carbone,...)
Baisse significative du fil. De 30€ on est passé sous la barre des 20€ ce qui autorise de varier les réalisations
Matériaux souples, avec l'extrudeur DDG exclusif de BQ, nous pouvons maintenant utiliser ces matières dans de bonnes conditions.

Firmware
Invisible, c'est pourtant ce qui a le plus évolué.
Le standard Marlin a réglé ses problèmes de jeunesse avec des menus et des procédures plus fiables et mieux contrôlés.
Plus de fonction, il permet aujourd'hui d'avoir une imprimante un peu plus civilisée avec la mise en veille et la gestion automatique de la ventilation.

Electronique
Les sandwichs Arduino + RAMPS + Pololu ont été remplacés par une carte intégrant l'ensemble avec une gestion des moteurs plus performante et sans chauffe.
Plus simple pour la maintenance et pour le maker en herbe, le coût de ces pièces est inévitablement en hausse.
Détecteur de plateau capacitif. Une implémentation qui se généralise et offre au non initié un confort de prise en main indéniable. Pour l'expérimenté cet automatisme apporte aussi quelques restrictions car il n'est pas débrayable.
La précision du 0 reste perfectible et le réglage de l'offset reste encore délicat.

Doubles buse abandonné
Cette offre a pratiquement disparue, trop complexe à mettre en œuvre elle posait de trop nombreux problèmes de fiabilité. L'offre crédible de multi-fils dans une même buse devrait arriver avec des systèmes capables de changer à la volée de matière. Une première version existe avec 3 filaments mais des marques comme Epson travaillent à produire des éléments génériques.

Logiciels de tranchage
Là aussi les améliorations sont notables avec des tranchages efficaces et de nombreux nouveaux paramètres afin d'imprimer de manière plus fiable et obtenir un meilleur résultat.

La mécanique
Petit à petit la mécanique adopte des rails trapézoïdaux, des guides câbles, donnant précision et évitant les pannes.
Nous n'y coupons pas, il existe maintenant une offre d'imprimantes vulgarisées à base de métal plié, de bagues en bronze et de plastique. Le but est de diminuer le prix mais au détriment de la solidité. Ces offres bas prix se caractérisent par un bel emballage et un beau design mais ne vous y trompez pas, ces imprimantes finiront rapidement au fond d'un placard. Une chose se précise par contre, c'est ce genre d'offre à bas coût pour les "enfants" qui démocratisera ces machines. Il est fort probable que Noel apportera sous le sapin quelques jouets qui se doubleront rapidement d'une véritable imprimante 3D, mais cette fois, pour les parents.

Les prix
L'imprimante 3D peine à trouver son modèle économique et c'est normal. En effet il s'agit de la première machine produite en masse et issue du monde libre. La passion des créateur est passée bien au-dessus des considérations de business qui anime les grosses entreprises. De fait, la grande majorité des imprimantes sont vendues avec une marge très faible. Le filament étant lui aussi libre, ca pose inévitablement le problème du SAV en garantie et après.
Certains ont trouvés une parade avec des pièces d'usure hors de prix (buses par exemple) mais aussi l'absence de service technique local et même régional.
C'est pourtant cet aspect qui est notre métier premier qui nous a incité à vous proposer ces machines.
Si nous maintenons la marque BQ, nous pouvons aussi maintenir toutes les imprimantes mais le prix et la disponibilité des pièces risque de vous créer de mauvaises surprises (regardez le prix d'une buse Makerbot)

En résumé
Les marques sérieuses se sont penchées sur la fiabilité des imprimantes et en effet, en 3 ans il est bien plus facile d'imprimer qu'auparavant.
Ne vous fiez pas aux annonces alléchantes, elle cachent souvent des surprises. Les caractéristiques annoncés ne sont souvent pas pertinentes. La vitesse d'impression s'obtient au détriment de la qualité, c'est une constante vérifiable.
Au final, il sera plus efficace de peser votre future imprimante afin de vous rendre compte du sérieux de sa construction. Attachez-vous à la réputation de la marque, au prix des pièces comme la buse et au service après vente.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Site Admin
 
Message(s) : 3218
Inscrit le : Jeu Oct 23, 2014 3:02 pm
Localisation : Gonesse (95)
Imprimante 3D: Witbox et Hephestos

Retour vers Communication