Impression 3D

D’une révolution nous passons aux évolutions, l’imprimante 3D est en passe de transformer notre quotidien en se démocratisant avec des modèles de plus en plus performants et simples d’usage.

L’impression 3D est une formidable aventure que nous vous proposons de partager au travers de ce forum.
Forum spécialisé BQ Witbox, Hephestos , Witbox 2, Hephestos 2, Witbox Go!

Witbox 1+R : premier retour d'expérience

Les améliorations de vos imprimantes

Retour vers Améliorations

par Axel » Sam Oct 22, 2016 5:00 pm

Nouvelle imprimante réceptionnée en début de semaine chez Premium à Gonesse.
Encore un tout grand merci à Jacques et à Paul pour leur accueil chaleureux et le temps qu'ils m'ont consacré pour les explications liées au réchauffeur et pour le paramétrage de mon PC.

Cette nouvelle imprimante, équipée du réchauffeur "made by Premium" et de l'extrudeur DDG, vient épauler ma première Witbox1 qui a déjà beaucoup travaillé et que je souhaite soulager un peu.
Elle va aussi me permettre d'imprimer avec plus de facilité certains objets avec du filament souple.

Ces deux imprimantes sont installées dans un local très peu chauffé dont la T° ambiante à chuté fortement ces derniers temps : elle oscille maintenant entre 10° et 15° au maximum !

Le réchauffeur intégré à la Witbox était donc le bienvenu, et même indispensable, pour pouvoir imprimer dans de bonnes conditions : je ne souhaitais plus équiper cette dernière machine avec mon système de chauffage additionnel qui équipe actuellement ma première imprimante. Raisons pratiques uniquement car ce petit système artisanal fonctionne très bien aussi. Je vais pouvoir comparer !

Le réchauffeur fabriqué et installé par Jacques est parfaitement intégré dans l'enceinte de l'imprimante : très belle réalisation ! Du très beau travail ! Bravo !
Pour rappel, c'est un boîtier unique fixé dans le fond de l'imprimante qui contient le réchauffeur proprement-dit (commandé par la carte ramps) et le régulateur de ventilation tout à fait indépendant qui active ou désactive les deux ventilateurs arrières en fonction de la T° ambiante.

Voici un premier retour d'expérience sur la régulation de la ventilation, sur la capacité de chauffe et sur la stratégie à adopter pour utiliser l'ensemble par temps froid.

Régulation de la ventilation :
L'objectif est de désactiver les ventilateurs arrières tant que la T° ambiante n'atteint pas la valeur de consigne (paramétrée ici à 28°), afin de ne pas refroidir inutilement la zone d'impression. Rien à redire ; cela fonctionne parfaitement. Les ventilateurs sont à l'arrêt. On en reparlera l'été prochain !

Capacité de chauffe :
Il faut considérer deux aspects :
- a) capacité du réchauffeur à rehausser la T° dans l'enceinte de l'imprimante pour atteindre la valeur décidée, soit 25° (ou autre)
- b) capacité du réchauffeur à maintenir cette T° pendant le temps d'une impression ou plus généralement pendant toute la session de travail.

- a) chauffage de l'enceinte :
J'ai déjà pu mener quelques expériences dans une T° ambiante (T° du local) variant de 9,5° à 13° : c'est tout à fait possible. De l'air tiède propulsé avec douceur et sans bruit fait progresser la T° jusqu'à la valeur désirée. Le délai varie ici de +/-0h30 à +/- 0h45. L'extrudeur est également chauffé. C'est un avantage si l'on considère la puissance de chauffe additionnelle, mais un inconvénient sur lequel je reviendrai plus tard.

Il y a deux solutions pour faire monter la T° :
- Via 1 fichier g.code spécifique proposé par Jacques qui simule une impression et enclenche le réchauffeur. Une fois la T° atteinte, le g.code s'arrête. On entame alors l'impression réelle d'un objet en démarrant son g.code (g.code ne comprenant aucun ordre de chauffe).
Cette solution a pour avantage de permettre l'utilisation de g.codes déjà sauvegardés (objets imprimés souvent) et qui ne contiennent aucune information pour le chauffage.
Ce fichier g.code spécifique fait monter la T° à 25°. Lorsque celle-ci est atteinte, le réchauffeur s'arrête et la T° n'est plus maintenue. Cependant, dans une T° ambiante (celle du local) de 13°, la buse seule suffit à maintenir une T° de +/-20-23° dans l'imprimante pendant le temps de l'impression. Essais effectués avec des objets imprimés en 1h. Essais futurs par temps encore plus froid et sur des périodes plus longues.
- Via le fichier g.code de l'objet à imprimer et contenant directement l'ordre de chauffe. Celui-ci est donné via l'indication de chauffer le plateau de l'imprimante dans le logiciel trancheur, puisque le réchauffeur exploite la capacité de la carte Ramps à contrôler un plateau chauffant. Un préalable tout de même : il faudra d'abord activer le plateau chauffant dans son logiciel trancheur. On pourra aussi déclarer (installer) une deuxième imprimante et activer son plateau chauffant. (j'y reviendrai aussi plus tard).

- b) maintien de la T° dans l'enceinte :
Aucun problème constaté. Comme indiqué plus haut, dans la plupart des cas, la buse seule suffira déjà à maintenir une T° décente pour obtenir les résultats escomptés. La solution du g.code spécifique exécuté avant l'impression proprement dite conviendra bien souvent.
Dans les cas les plus défavorables (très longues impressions et local très froid) le g.code de l'objet avec son ordre de chauffe fera sans doute mieux l'affaire puisque le chauffage sera maintenu en activité tout le temps de l'impression. Dans mon cas, le réchauffeur ne s'enclenche qu'un temps sur deux ou sur trois. Je mène pour le moment une expérience à 27° tout aussi concluante (même rythme de fonctionnement).

Stratégie de chauffe :
Dans quel ordre engager les différentes opérations en début de journée ? Chauffage de l'enceinte, calibration du plateau, changement éventuel de bobine, ou mise à température de la plaque de verre d'abord ? Par quel opération commencer ?
j'y reviendrai un peu plus tard car je n'y vois pas encore très clair ! Mais il faut faire les choses dans le bon ordre pour ne pas perde de temps inutile !

Premières conclusions :
- Magnifique réalisation parfaitement intégrée à la Witbox, surtout si l'on opte pour le confort royal de faire installer le tout par Jacques.
- Système parfaitement opérationnel, même par temps très froid (T° < 10°)
- Temps de mise en route d'une première impression assez long si je compare le réchauffeur avec mon chauffage d'appoint artisanal. Mais cela n'est pas vraiment un gros inconvénient si l'on s'organise un peu !
- Nécessite un temps d'adaptation et de compréhension pour exploiter au mieux la finesse du système.

A bientôt pour la suite !
Axel
Vénérable membre
 
Message(s) : 389
Inscrit le : Sam Oct 25, 2014 7:23 am
Imprimante 3D: WITBOX

par Jacques » Sam Oct 22, 2016 6:27 pm

Merci pour ce retour Axel
Je dois avouer que je n'ai jamais imprimé à 10°. Je crains qu'à cette température la buse seule ne suffise pas à maintenir 25° dans l'enceinte.
Dans ce cas, intégrer dans le g-code la chauffe me semble préférable.
Sinon j'ai une solution qui serait de simuler un plateau chauffant sur la deuxième imprimante. Il faudrait simplement mettre à jour le firmware avec le plateau chauffant et mettre une résistance à la place de la sonde pour simuler 25°.
Avec cette facon de procéder vos g-codes avec ou sans plateau fonctionneront sur les deux imprimantes.
Cout de l'opération quelques centimes.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Site Admin
 
Message(s) : 3468
Inscrit le : Jeu Oct 23, 2014 3:02 pm
Localisation : Gonesse (95)
Imprimante 3D: Witbox et Hephestos

par Axel » Dim Oct 30, 2016 9:42 am

Stratégie de chauffe : suite

Imprimer beaucoup et pour de longues sessions par temps froid impose des réflexes différents et amène des contraintes supplémentaires.
Il faut pouvoir maintenir en permanence une T° ambiante dans l'enceinte de l'imprimante qui soit compatible avec les contraintes normales d'impression, sinon c'est l'échec assuré.

Par ailleurs en début de journée, et quelles que soient les conditions de T°, je vérifie toujours deux choses avant d'imprimer :
- la T° ambiante dans l'enceinte de la Witbox qui doit atteindre min 25° : pour moi, c'est la bonne T° moyenne minimum pour obtenir de bons résultats.
- le plateau en verre qui doit être à bonne distance de la buse. Pour un même réglage, cet écart varie fort si l'on passe d'une T° basse (T° ambiante du local) à une T° haute (T° de l'enceinte pendant l'impression).

Voici mes essais successifs jusqu'à obtention d'une bonne procédure ; c'est à dire une procédure que je peux répéter chaque matin avant d'imprimer toute une journée dans des conditions optimales.
Accrochez-vous pour ne pas vous perdre en route !

Essai 1 :
1) calibrer le plateau à froid : c'est à dire utiliser en premier lieu la procédure de "level plate" : pas de souci ici, celle-ci s'engage instantanément car elle fonctionne avec une buse froide (T°< ou égale à 60° : le process ne s'engage pas pour une T° de buse > à 60°; mesure constatée chez moi).
2) engager ensuite le chauffage de l'enceinte via le réchauffeur, grâce au g.code proposé par Jacques. Celui-ci réchauffe l'atmosphère interne de la Witbox pour faire grimper la T° à 25°. Une fois la T° atteinte, le g.code s'arrête, et on pourra démarrer l'impression d'un objet (via un g.code standard ne comprenant aucun ordre de chauffe) : très pratique si on a sauvegardé bcp de gcodes.
3) démarrer enfin une impression avec un gcode std.
Inconvénients / problèmes :
- Si la T° du local est inférieure à 10°, l'écran affiche "error mintemp" et la calibration ne démarre pas.
- la calibration s'effectue sur un plateau froid (très froid) : à 25°, ce réglage ne sera plus correct : le plateau sera trop haut et, la première couche trop écrasée et la pièce difficile à décoller du plateau.
- le gcode de chauffage ne maintient pas la T° à 25° : après son exécution, la T° décroit lentement : cela ne permet pas d'imprimer pendant de longues heures, malgré la buse à 210° qui entretient un peu la T°. Cette diminution progressive de la T° est variable et dépend de la T° ambiante du local.

Essai 2 :
1) calibrer le plateau à froid (voir ci-dessus)
2) engager le chauffage de l'enceinte via le réchauffeur grâce au g.code proposé par Jacques. (Voir ci-dessus)
3) démarrer une impression avec un gcode comprenant cette fois l'ordre de chauffe du plateau chauffant à 25°.
Inconvénients / problèmes :
- Si la T° du local est inférieure à 10°, l'écran affiche "error mintemp" et la calibration ne démarre pas.
- la calibration s'effectue sur un plateau froid (très froid) : à 25°, ce réglage ne sera plus bon : le plateau sera trop haut et, la première couche trop écrasée et la pièce difficile à décoller du plateau.
- le gcode de chauffage ne maintient pas la T° à 25° : ici, le problème est réglé grâce au gcode de l'objet qui fait redémarrer le réchauffeur pour maintenir les 25° pendant toute la durée de l'impression.
- il faut d'abord déclarer/installer une nouvelle imprimante (ici dans Cura)
- il faut réenregistrer ses gcodes favoris en tenant compte de la T° de plateau à 25° (long et fastidieux si on en a bcp).

Essai 3 : j’inverse la procédure :
1) engager d'abord le chauffage de l'enceinte (et du plateau) via le réchauffeur grâce au g.code proposé par Jacques. (Voir ci-dessus)
2) calibrer ensuite le plateau qui est déjà à 25°.
3) démarrer une impression avec un gcode std.
Inconvénients / problèmes :
- le chauffage de l'enceinte via le gcode de réchauffage entraîne le chauffage de la buse à 200°: c'est pratique puisque ce sont 36w qui sont engagés en complément pour chauffer l'enceinte.
- Cependant, il faudra attendre de longues minutes avant de pouvoir procéder à la calibration du plateau car il faudra attendre que la T° buse soit < 60°: pendant ce temps, la T° de l'enceinte continue à décroître et diminue d'autant la période d'impression à bonne T°.
- la calibration du plateau se fait ici à bonne T° et reste valable longtemps.

Essai 4 :
1) engager le chauffage de l'enceinte (et du plateau) via le réchauffeur grâce au g.code proposé par Jacques. (Voir ci-dessus)
2) calibrer le plateau qui est déjà à 25°.
3) démarrer une impression avec un gcode contenant cette fois un ordre de chauffe.
Inconvénients / problèmes :
- le chauffage de l'enceinte via le gcode de réchauffage entraîne le chauffage de la buse à 200°: voir ci-dessus
- après calibration, l'enceinte n'est plus à 25° : il faudra à nouveau attendre de très longues minutes avant de pouvoir démarrer l'impression puisque celle-ci ne démarre que si l'enceinte est à 25° (gcode avec ordre à 25°) : hors ce sont les derniers degrés qui prennent le plus de temps à être obtenus. Mais la T° se maintient tout au long de l'impression.
- la calibration du plateau se fait ici à bonne T° et reste valable longtemps.

Essai 5 :
- essai d'impression sans usage du gcode de réchauffage : seul le gcode d'impression avec ordre de chauffe est utilisé
Problème :
il n'est pas possible de calibrer le plateau car l'impression démarre automatiquement dès que les 25° sont atteints.

Nouvelle procédure :
Abandon du gcode de réchauffage de Jacques mais reprise des tests précédents avec un gcode de réchauffage créé moi-même dans Cura :
J’ai dessiné pour l'occasion un objet minuscule (tour de 0,4mm de diamètre et de 0,1mm de haut de mémoire), l'ai transformé en fichier stl, puis ouvert dans Cura 15,04 et 2,1,3, puis tranché sans jupe, bordure ou raft, avec ordre de chauffe à 25° ET buse à 60°: bref un objet aussi petit que possible (et pris en compte par Cura car s'il n'y pas d'objet, Cura ne génère pas de gcode).

1) procédure avec le gcode créé dans Cura 15,04 : Les conclusions sont identiques à celles des essais précédents.

2) procédure avec le gcode créé dans Cura 2,1,3 : ICI PETIT MIRACLE !!!
- je lance mon gcode pour faire chauffer l'imprimante et le plateau à 25°.
- l'impression de cet objet commence dès que la T° de 25° est atteinte dans l'enceinte et que la buse est à 60°: impression FICTIVE cependant car la buse a été paramétrée à 60° et n'extrude aucun filament. Impression fictive ultra rapide : quelques secondes tout au plus.
- ICI LE MIRACLE : après l'exécution de ce gcode, la T° de l'enceinte RESTE à 25° car le réchauffeur CONTINUE à fonctionner ! Un vrai mystère !
- je peux faire la calibration du plateau sans plus attendre puisque la buse ne dépasse pas les 60°.
- je peux maintenant utiliser soit un gcode std sans ordre de chauffe car l'enceinte est maintenue à 25°, soit utiliser un nouveau gcode avec ordre de chauffe.

Inconvénient :
- il est très difficile de déclarer une nouvelle imprimante dans Cura 2,1 autrement qu'en la cochant dans la liste de celles déjà proposées par Cura : hors Cura 2,1,3 ne propose pas de Witbox avec plateau chauffant !
Les Witbox 1 ou 2 proposées ne permettent pas de paramétrer la T° du plateau car cette option reste toujours grisée (ou invisible) dans le menu avancé ! (Malgré les préférences cochées en ce sens)

Ici, un grand merci à Paul qui a trouvé une astuce pour inscrire une Witbox supplémentaire dans la liste de Cura . Celle-ci, baptisée "Witbox 1+R", permet le réglage de la T° du plateau : du très beau travail !!!
Axel
Vénérable membre
 
Message(s) : 389
Inscrit le : Sam Oct 25, 2014 7:23 am
Imprimante 3D: WITBOX

par Jacques » Dim Oct 30, 2016 10:45 am

Le dernier g-code est en effet une solution rationnelle et pratique.
Comme je vous l'ai dit vous pouvez vous passer d'attendre les 25° avec le bouton au dessus du boitier, 24° ou 25 ne changera pas grand chose au résultat.
Vous pouvez aussi insérer une pause dans le g-code de préchauffage après la sonnerie afin de maintenir les 25°.
Par exemple après le son M300 (à insérer dans mon g-code)
M106 ventilation de la buse pour la refroidir. Le réchauffeur fonctionne toujours
M104 S50 Baisses de la température buse à 50°
M107 arrêt du ventilateur
M300 S500 P1000 nouveau son (500hz 1seconde)
M600 pause et attente (changement de fil)
Suite du g-code avec l'arrête de tout sans rien imprimer

Vous pouvez tester tout cela avec une connexion à l'imprimante depuis Cura en envoyant simplement les commande depuis la console.
Les commandes sont ici http://reprap.org/wiki/G-code/fr


Pour ce qui est de mintemps il peut être modifié dans le firmware à 5°. Ce réglage n'est qu'une sécurité destinée à ne pas chauffer si la mesure de température ne semble pas correcte.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Site Admin
 
Message(s) : 3468
Inscrit le : Jeu Oct 23, 2014 3:02 pm
Localisation : Gonesse (95)
Imprimante 3D: Witbox et Hephestos

par Axel » Dim Déc 18, 2016 4:43 pm

J'ai mis à profit les derniers conseils de Jacques pour améliorer mon propre Gcode de préchauffage (voir discussion ici : viewtopic.php?f=16&t=1298.

J'ai aussi abandonné Cura 2,1 qui ne me donne pas satisfaction et suis revenu à Cura 15,04.

J'ai modifié le gcode que j'avais élaboré précédement en supprimant la ligne M140 S0 qui coupe le chauffage.
De fait, après l'exécution de ce gcode spécifique, la T° se maintient parfaitement à 25°, même dans le local à 10°.
Je peux donc laisser l'imprimante en stand-by pendant un long moment (je l'ai laissée pendant quelques heures en attente) et reprendre l'impression directement sans devoir attendre que la T° remonte à 25°.
Par contre, je ne sais pas s'il est nécessaire de retirer cette ligne M140 dans chaque gcode servant à imprimer un objet.
C'est ce que je fais actuellement, mais ce n'est peut-être pas utile.
Axel
Vénérable membre
 
Message(s) : 389
Inscrit le : Sam Oct 25, 2014 7:23 am
Imprimante 3D: WITBOX

par Jacques » Dim Déc 18, 2016 8:06 pm

Le problème c'est que les anciens g-codes se terminent par M140 S0 l'arrêt de chauffe. Il faudrait alors après une impression relancer le g-code de préchauffage.
Il suffit peut être de créer un g-code avec juste la commande de préchauffe et rien d'autre.
Du style M140 S25
La commande va être lancée, la chauffe se fera mais sans attendre d'arriver à 25° vous pourrez relancer une impression.
Si le fichier d'impression lancé contient la commande de chauffe M190 S25 l'imprimante va attendre la bonne température puis commencer à imprimer.
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Site Admin
 
Message(s) : 3468
Inscrit le : Jeu Oct 23, 2014 3:02 pm
Localisation : Gonesse (95)
Imprimante 3D: Witbox et Hephestos

par Axel » Lun Déc 19, 2016 11:47 am

Je ne suis pas bien sûr de vous comprendre.

Dans Cura 15,04, je retire la ligne M140 du "End gcode" : cela s'applique visiblement à tous les gcodes que j'enregistre, tant que je ne ferme pas l'application.
Mais quoiqu'il en soit, le retrait de cette ligne dans tous les Gcodes utilisés avec la W1+R est une nette amélioration car la T° se maintient à 25° entre 2 impressions.

En début de journée, je préfère quand-même utiliser mon propre gcode de préchauffage (qui fait grimper la T° à 25° avec la buse à 200° puis qui fait baisser celle-ci à 60°) car il me permet de lancer le "level plate" directement après.
Ensuite, je peux engager l'impression de mes objets dans les meilleures conditions et maintenir 25° tant que je coupe pas l'imprimante.
Seul le changement de filament interrompt ce processus et laisse à nouveau filer la t° vers 0°.

Par ailleurs, refaire les Gcodes de mes objets usuels pour la W1+R, en tenant compte du préchauffage, se fait petit à petit et ne constitue pas un problème.

Pour la W1, je reste pour le moment sagement à la situation actuelle.
Les gcodes prévus pour la W1 et la W1+R sont sur des cartes distinctes réservées à leur imprimante
Axel
Vénérable membre
 
Message(s) : 389
Inscrit le : Sam Oct 25, 2014 7:23 am
Imprimante 3D: WITBOX

par Jacques » Lun Déc 19, 2016 1:53 pm

Oui, retirer dans Cura une ligne s'appliquera à tous les futurs g-codes, donc à priori plus de problème sauf quand vous utiliserez un ancien qui éteindra totalement la chauffe.
Dans cet esprit, un g-code d'une ligne peut relancer le maintien de la chauffe.
Notez qu'un "vieux" g-code peut être modifié avec le bloc-note manuellement et très simplement, ca évite de le refaire avec Cura ((c'est tout à la fin du g-code)
Avatar de l’utilisateur
Jacques
Site Admin
 
Message(s) : 3468
Inscrit le : Jeu Oct 23, 2014 3:02 pm
Localisation : Gonesse (95)
Imprimante 3D: Witbox et Hephestos


Retour vers Améliorations

cron